Articles

lee child : jack reacher never go back

Sebastien Barry : des jours sans fin

Image
Chassé de son pays d'origine par la Grande Famine, Thomas McNulty, un jeune émigré irlandais, vient tenter sa chance en Amérique. Sa destinée se liera à celle de John Cole, l'ami et amour de sa vie. Dans le récit de Thomas, la violence de l'Histoire se fait profondément ressentir dans le corps humain, livré à la faim, au froid et parfois à une peur abjecte. Tour à tour Thomas et John combattent les Indiens des grandes plaines de l'Ouest, se travestissent en femmes pour des spectacles, et s'engagent du côté de l'Union dans la guerre de Sécession. Malgré la violence de ces fresques se dessine cependant le portrait d'une famille aussi étrange que touchante, composée de ce couple inséparable, de Winona leur fille adoptive sioux bien-aimée et du vieux poète noir McSweny comme grand-père.
Sebastian Barry offre dans ce roman une réflexion sur ce qui vaut la peine d'être vécu dans une existence souvent âpre et quelquefois entrecoupée d'un bonheur qui donne l…

François Rapp : Maximilien d'Autriche

Image
Viens de finir : 7,5/10

Que reste-t-il de Maximilien d'Autriche (1459-1519) ? Un beau portrait de Dürer, où apparaissent, de manière frappante, le nez saillant, la mâchoire prognathe et l'air majestueux des Habsbourg. Pour le reste, son titre même témoigne de sa faiblesse : roi des Romains en 1493, empereur élu du Saint Empire en 1508, il ne fut jamais couronné à Rome, comme l'imposait la tradition. Francis Rapp livre ici un plaidoyer pour un empereur tragique, dont l'existence fut un drame sans dénouement. La vocation de la maison d'Autriche à la domination universelle l'habita sa vie durant : Austriae Est Imperare Orbi Universo, " Il revient à l'Autriche de commander au monde... ", disait la devise familiale. Ce droit divin se heurta à de terribles réalités. Les États modernes en plein essor - la France, l'Espagne, l'Angleterre - non seulement refusèrent de reconnaître son autorité, mais contrèrent sans cesse ses ambitions. Les princes et…

catherine David : l'homme qui savait tout. Le roman de Pic de la Mirandole

Image
Pic de la Mirandole, c'est d'abord un nom chargé de poésie et de mystère, derrière lequel on trouve la silhouette d'un jeune prodige, étoile filante du Quattrocento italien, comblé de tous les dons. Mais il disparaît à trente et un ans dans des circonstances étranges, au moment même où la cité de Florence, où il s'est épanoui, bascule dans le chaos, entraînant avec elle la première Renaissance. Catherine David imagine ses derniers jours au fond d'une cellule du couvent de San Marco, où les souvenirs de sa vie éclatante se mêlent à l'angoisse : il attend son vieil ami, le moine Savonarole, pour le mettre en garde contre les excès de sa foi. Mais Savonarole est en train de conquérir Florence et il a d'autres projets... Un roman de lumière et d'ombres où le drame du héros et celui de Florence se rejoignent.

Pic de la Mirandole (1463-1494) était un philosophe et humaniste italien qui, très jeune, força l'admiration de ses pairs dans toute l'Europe pa…

Roger Peyreffitte. Propos secrets. Personnages et citations. I

Image
I

Denise Bourdet.

Elle fut pour Peyreffitte, l'ange gardien, la Muse et la madone. "(Baudelaire).


Elle fut ma plus grande amie. Elle a illuminé ma vie littéraire et ma vie tout court. Tout nous rapprochait, rien ne nous a séparés (...) l'une des femmes les plus distinguées, les plus élégantes, les plus intelligentes de l'après-guerre. Ce qui rapprochait tout d'abord, c'était la même conception de la littérature (...). Nous rapprochait également notre commune origine. Et nous nous retrouvions, accédant ensemble à des sociétés brillantes, dont nous aimions les manières, le décor et le style de vie. Enfin, elle avait comme moi le goût du mot d'esprit, voire la dent dure. Elle n'était jamais dupe de rien ni de personne (...) menait une existence de parasite distinguée. Amie de tous, elle était sans cesse invitée (...). Très intelligente, elle savait se rendre indispensable, et avait aussi l'art d'organiser les relais » Roger  peyreffitte.

WIKI :
De…

Anne Perry : Half Moon Street

En cet automne 1891, Londres semble bien triste au commissaire Thomas Pitt, depuis que sa chère Charlotte est partie se reposer à Paris. Mais il n'a guère le temps de sombrer dans le spleen, car la découverte du corps d'un homme habillé en femme dans une barque, sur la Tamise, l'entraîne dans une nouvelle aventure pleine de mystère. Qui était la victime et pourquoi cette mise en scène macabre ?
Aidé de l'irascible sergent Tellman, Pitt fouille les consciences et les cœurs de la haute société, arpentant les coulisses des théâtres où se jouent les pièces d'un certain Oscar Wilde. Gentlemen et ladies irréprochables peuvent parfois cacher de bien dérangeantes vérités...

ette enquête n'est pas facile à chroniquer, tellement elle est foisonnante, tellement elle crée un réseau avec d'autres oeuvres. Half Moon street est véritablement un roman sous influence !
L'influence première est Hamlet, et pas seulement la pièce de Shakespeare, le mythe tout entier comme le …