Articles

John Rechy : Numbers

Image
Ce récit d’une déchéance, condensé en dix jours, décrit, sans apologie ni sentimentalisme, le trajet existentiel d’un personnage le temps d’une sorte d’odyssée sexuelle.
Johnny Rio, ex-prostitué, rentre à Los Angeles après trois années d’absence et d’abstinence. Les souvenirs d’une vie passée dans les mêmes lieux (cinéma, plage, parcs) sont prétextes à faire de nouvelles rencontres homosexuelles, comme si s’était substituée à l’argent la compulsion de séduction. Mu par un narcissisme exacerbé, peu à peu envahi par une peur insidieuse, le héros, sorte de Dorian Gray des temps modernes, est submergé par une angoisse existentielle que seule parvient à repousser, quelques instants seulement, une brève relation sexuelle, anonyme. La folie qui semble emporter le personnage et l’entraîne à sa perte prend la forme d’un jeu aux règles mal établies et fluctuantes (il s’agit de séduire le plus d’hommes possible dans le moins de temps possible).
L’ambiguïté de ce macho rongé par la culpabilité chré…

jean Genet : Pompes funèbres

Dans Pompes funèbres (1947), Jean Genet propose une vision homoérotisée d'Hitler, ainsi qu'un regard trouble sur les rapports qu'entretiennent la violence nazie et l'attirance sexuelle. Il adopte dans le même ouvrage une partie du point de vue de la Milice et pointe la fascination de celle-ci pour la mise en scène du culte du corps et de la virilité développés par le nazisme. Cela ne fait pas pour autant de Jean Genet un thuriféraire du régime nazi ou de la collaboration. Tout d'abord, ce texte est écrit par Jean Genet afin de pratiquer un travail de deuil : son ami, Jean Décarnin, résistant communiste, vient d'être assassiné par un milicien. Pompes funèbres s'ouvre sur l'enterrement de Décarnin.

Curieux roman, où le travail du deuil de Jean (prénom ambivalent, puisque c'est celui de l'auteur-narrateur, mais aussi et surtout celui de son ami mort tué par les Allemands) se fait à travers une étrange intrication de fantasmes et de réalité, parfois …

keigo higashino : les doigts rouges

Image
Mach ara Akio est un homme ordinaire qui mène une existence ordinaire d'employé de bureau. Il vit avec sa femme, son fils et sa mère vieillissante. Un jour, il reçoit un appel de son épouse au travail. La chose est inhabituelle. La demande qu'elle lui fait l'est encore davantage : revenir immédiatement à la maison. Elle refuse de lui en dire plus mais la panique qu'elle entend dans sa voix le convainc de partir aussitôt. A son arrivée, sa femme lui apprend que leur fils, âgé de quatorze ans, a tué une fillette et que le cadavre gît dans le jardin...
Le lendemain, le corps de la petite victime est retrouvé dans les toilettes publiques. Alors que son père est mourant à l'hôpital, Kaga Kyoichiro prend en charge l'enquête. Son jeune cousin, fraîche recrue affectée à ses côtés s'étonne de la froideur implacable du limier que rien ne semble atteindre, ni l'agonie d'un proche ni les pires turpitudes de l'âme humaine. A travers lui, le lecteur observe, m…

John grisham : le cas Fitzgerald

Image
Des originaux de Fitzgerald, d'une valeur inestimable, sont volés à l'Université de Princeton. Bruce Cable, libraire spécialisé dans les ouvrages de collection à Santa-Rosa, en Floride, pourrait bien être mêlé à l'affaire. Mercer Mann, une jeune romancière, est contactée par une mystérieuse femme pour découvrir les secrets de Bruce.

. L'action se situe aux E.U., principalement en Floride dans le milieu des livres : libraires, éditeurs, écrivains et collectionneurs de manuscrits et d'éditions rares.
Voilà un roman qui me réconcilie avec la littérature américaine d'aujourd'hui. Non que ce livre soit un chef d'oeuvre mais il présente suffisamment de qualités pour que j'en dise du bien.
D'abord le style : Gresham dispose d'un ton direct, sans fioriture inutile agrémenté d'un vocabulaire suffisamment riche pour éviter la sécheresse. Par ailleurs, l'auteur enchaine des phrases bien équilibrées et de longueurs variées. Il évite, de la sorte, …

SANTIAGO RONCAGLIOLO : el amante uruguayo

Image
El escritor uruguayo Enrique Amorim es responsable de dos enigmas: su relación íntima con Lorca y el paradero de sus restos mortales.
¿Verdad o una ficción urdida por alguien empeñado en pasar a la historia?

Hombre de fortuna, sujeto encantador, ligeramente embustero, animal social, escritor casi olvidado, el uruguayo Enrique Amorim, especialmente su relación con Federico García Lorca, es el centro de una trama de celos, envidias y resentimientos, pero también de lealtades y amores, cuyo marco es la escena artística entre las décadas de 1920 y 1960.
Se confirman algunas verdades: Neruda era un hombre de amigos y enemigos entrañables; Aragon dominaba la vida cultural francesa; Quiroga vivía atormentado por sí mismo. Se despejan algunas dudas: Picasso fue ninguneado por el Partido Comunista; Chaplin fue absurdamente perseguido; Borges no sabía nada de fútbol. Pero, sobre todo, se abren interrogantes: ¿Amorim consiguió adueñarse del cadáver de García Lorca? ¿Es el cuerpo del poeta granadino…

Maurice Leblanc :Arsène Lupin ,gentleman cambrioleur

Image
Arsène Lupin est arrêté : l'aventure est-elle donc finie pour lui ? Erreur ! Elle ne fait que commencer. C'est quand il est sous les verrous que la police devrait se méfier. Lupin change de domicile, de costume, de tête et d'écriture, connaît tous les passages secrets et prend rendez-vous avec ses victimes avant de les cambrioler ! C'est le plus gentleman de tous les filous.

Ces nouvelles d'Arsène Lupin, gentleman cambrioleur, ont largement contribué à populariser ce personnage facétieux qu'est ce voleur au grand coeur. Après le succès de la toute première nouvelle le mettant en scène, Maurice Leblanc publie ensuite ce recueil pour nous conter plusieurs de ses aventures.
Il y a de quoi s'enthousiasmer avec ces nouvelles ! Bien sûr, aucun style narratif particulier n'est à saluer, mais le ton volontairement enjoué donné au héros principal et la multiplication de ses aventures en des lieux insolites ou attendus captive suffisamment le lecteur pour ménager a…

Luke Rhinehart : Invasion

Image
Des boules de poils intelligentes débarquent sur Terre. Venues d’un autre univers, elles n’ont d’autre but que de s’amuser. L’une d’entre elles, Louie, est adoptée par Billy Morton, un Américain moyen plein de bon sens. Quand les autorités décident de se saisir de ces bestioles, Billy et sa famille, échaudés par l’Amérique contemporaine où ils se sentent de moins en moins à l’aise, prennent la tangente : peut-être que, finalement, la sagesse n’est pas du côté du pouvoir politique, mais du côté de cette anarchie sympathique, de cette libération improbable que cette invasion apporte.
Loin de n'être qu'une réjouissante histoire d'alien plutôt originale, ce roman est prétexte à Luke Rhinehart à dézinguer dans tous les coins. Pas grand chose ne lui échappe, le capitalisme en général, dans sa version US en particulier. Sa causticité frappe les paradis fiscaux (épisode aux Caïmans), la guerre en Irak et la politique étrangère, le racisme ambiant, les services secrets, la CIA, les …